La lumière bleue : à la fois bon et mauvais pour vous

Sur cette page : Qu’est ce que la lumière bleue ? 7 points clés pour comprendre la lumière bleue. Les lunettes et les filtres protecteurs contre la lumière bleue

La lumière visible est bien plus complexe que ce vous pouvez croire.

Sortir dehors sous le soleil ; tourner un interrupteur ; allumer votre ordinateur, votre téléphone ou votre tablette – toutes ces choses exposent vos yeux à des rayons lumineux visibles ou invisibles qui ont différents effets.

Qu’est ce que la lumière bleue ?

La lumière du soleil contient des rayons lumineux rouges, oranges, jaunes, verts et bleus, avec des dégradés de chaque couleur. Cela dépend de l’énergie et de la longueur d’onde de ces rayons (qu’on appelle également radiation électromagnétique). Combinés, ces rayons lumineux créent ce qu’on appelle la lumière blanche, ou tout simplement la lumière du soleil.

Sans rentrer dans des problèmes complexes de physique, il y a une relation inverse entre la longueur d’onde d’un rayon lumineux et l’énergie qu’il contient. Un rayon lumineux ayant une importante longueur d’onde contiendra moins d’énergie qu’un rayon lumineux ayant une faible longueur d’onde.

Les rayons rouges ont une longueur d’onde plus importante et en conséquence moins d’énergie. Au contraire, les rayons bleus ont une courte longueur d’onde et beaucoup d’énergie.

Les rayons électromagnétiques qui suivent les rayons rouges hors du spectre visible sont appelés infrarouges. Ils sont chauds mais invisibles (les lampes chauffantes aux terrasses des cafés sont à infrarouge. Mais elles émettent également de la lumière rouge pour que les gens sachent qu’elles sont allumées!).

De l’autre côté du spectre visible se trouvent les rayons bleus, parfois appelés bleus-violets ou violets. C’est pourquoi les rayons qui les suivent sont appelés ultraviolets.

Les dangers et les avantages des ultraviolets

Les rayons UV ont plus d’énergie que les rayons visibles, ce qui explique qu’ils peuvent provoquer des changements sur la peau, comme le bronzage. C’est pourquoi on utilise des rayons ultraviolets dans les cabines de bronzage.

Mais une trop grande exposition aux UV peut provoquer des dommages sur la peau, et même dans le pire des cas un cancer. Ces rayons peuvent également abimer les yeux, et les brûler. C’est ce qu’on appelle la photokératite ou cécité des neiges.

Mais les UV, avec un usage modéré, peuvent avoir des effets bénéfiques, comme la production de vitamine D dans le corps.

En général, les scientifiques placent le spectre visible entre des radiations électromagnétiques comprises entre 380 nanomètres du côté des rayons bleus et 700 nanomètres du côté des rayons rouges (au passage, un nanomètre est un milliardième de mètre, soit 0.000000001 mètre!)

La lumière bleue se situe en général entre 380 et 500 nanomètres. Elle peut parfois être plus proche de la lumière bleue-violette (entre 380 et 450 nanomètres) ou de la lumière bleue-turquoise (entre 450 et 500 nanomètres).

Donc environ un tiers de la lumière visible sur le spectre est de la lumière bleue.

Les filtres anti-lumière bleue et les lunettes de protection

Si vous utilisez votre smartphone constamment – surtout si vous l’utilisez pour envoyer des messages, des emails ou faire des recherches sur internet – un bon moyen de diminuer l’exposition à la lumière bleue est d’utiliser un filtre.

Ces filtres sont disponibles pour tout type d’écrans (smartphone, ordinateur, tablette), et aident à diminuer significativement l’exposition à la lumière bleue sans gêner la visibilité. Certains sont faits dans un verre très fin qui protège également votre écran des rayures.

Comme mentionné au-dessus, des lunettes pour ordinateur peuvent également être utiles pour réduire l’exposition à la lumière bleue des écrans. Ces lunettes sont disponibles sans ordonnance si vous n’avez pas besoin de correction ou si vous portez des lentilles de contact. Elles peuvent également être à votre vue.

Elles peuvent vous aider à améliorer votre vision périphérique, et vous permettre de voir plus clairement l’écran de votre ordinateur. (Gardez toutefois en tête que ces lunettes sont faites uniquement pour voir aussi loin qu’un écran d’ordinateur et qu’elles ne doivent pas être utilisées pour la conduite.)

Certains fabricants de lunettes ont également intégrer dans leurs verres une protection anti-reflet et éblouissement qui bloque les rayons de lumière bleue, qu’elle soit naturelle ou d’un écran.

Demandez à votre ophtalmologiste quel type de correction sera le plus efficace pour votre confort au quotidien, et vous protégera le mieux de la lumière bleue des écrans.

La plupart des gens savent que la lumière du soleil contient des rayons visibles mais aussi des rayons ultraviolets qui peuvent brunir ou brûler la peau. Mais ce que beaucoup ignorent, c’est que la lumière visible émise par le soleil contient différents types de rayons colorés qui contiennent chacun des taux d’énergie différents.

Les points-clés de la lumière bleue

De la même manière que les UV, la lumière bleue (donc avec la plus courte longueur d’onde du spectre et le plus d’énergie) a à la fois des avantages et des dangers. Voici ce que vous devez savoir :

  1. La lumière bleue est partout

    Le soleil est la première source de lumière bleue, et être dehors provoque la plus grande exposition pour la plupart d’entre nous. Mais à l’intérieur aussi, on peut être exposé à cause de lumières fluorescentes ou de télévisions à écran plat.

    Plus encore, la lumière bleue provient des écrans d’ordinateurs, de smartphones ou encore de tablettes. La lumière bleue n’est qu’une partie de la lumière émise par le soleil, mais le temps passé devant la lumière bleue des écrans inquiète les spécialistes de l’oeil quant à des possibles répercussions sur la santé.

  2. Les rayons à haute énergie rendent le ciel bleu

    Les rayons à courte longueur d’onde et haute énergie, sur le côté bleu du spectre visible, se dispersent plus facilement au contact des molécules d’air et d’eau de l’atmosphère. Le plus haut degré de dispersion de ces rayons est ce qui provoque un superbe ciel bleu.

  3. L’oeil n’est pas très bon pour bloquer la lumière bleue

    Les structures antérieures de l’oeil humain adulte (comme la cornée) sont très fortes pour bloquer les rayons UV et les empêcher d’atteindre la partie sensible de la rétine, au fond de l’oeil. En réalité, moins d’un pourcent des rayons UV du soleil atteignent la rétine, même si vous ne portez pas de lunettes de soleil.

    (Gardez toutefois en mémoire que les lunettes de soleil bloquent 100% des UV et sont essentielles pour protéger vos yeux de tout dommage pouvant conduire à des cataractes, des cécités des neiges, et même des cancers.)

    D’un autre côté, tous les rayons de lumière bleue traversent la cornée pour atteindre la rétine.

  4. Une exposition à la lumière bleue peut accroître les risques de dégénérescence maculaire

    dégénérescence maculaire

    Le fait que la lumière bleue pénètre jusqu’à la rétine est important car des études en laboratoire ont démontré qu’une trop forte exposition à cette lumière peut endommager les cellules sensibles à la lumière de la rétine.

    Bien que d’autres recherches soient nécessaires pour déterminer quel niveau d’exposition à la lumière bleue est trop important pour la rétine, beaucoup de professionnels de santé s’inquiètent des répercussions de l’exposition aux écrans et à un accroissement des risques de dégénérescence maculaire à long terme.

  5. La lumière bleue contribue à la fatigue oculaire

    La lumière bleue se disperse facilement. En conséquence, lorsque vous regardez un écran, la lumière bleue provoque un « bruit » visuel diffus, qui réduit les contrastes et contribue à une fatigue oculaire.

    Des recherches ont montré que des verres bloquant la lumière bleue à une longueur d’onde de moins de 450 nanomètres (bleu-violet) accroissent significativement les contrastes. En conséquence, des lunettes pour ordinateur avec des verres teintés jaunes/bruns augmentent le confort visuel, lorsque vous passez beaucoup de temps devant des écrans.

  6. Se protéger de la lumière bleue est encore plus important après une opération de la cataracte

    L’oeil humain bloque près de 100% des UV. En grandissant, l’oeil se met également à bloquer des rayons de lumière bleue – le type de lumière bleue qui peut abimer la rétine, causer une dégénérescence maculaire et une perte de la vision.

    Si vous avez une cataracte et êtes sur le point de vous faire opérer, demandez à votre chirurgien quel type de lentille intraoculaire sera utilisée pour remplacer votre lentille naturelle, et quelle sera sa protection contre la lumière bleue. Après votre opération, vous pourrez bénéficier de lunettes avec des verres protecteurs, tout particulièrement si vous passez de longues heures devant un écran.

  7. La lumière bleue n’a pas que du négatif

    Donc, est ce que toute la lumière bleue est néfaste ? Faut il la bloquer en permanence ?

    Mauvaise idée. La lumière bleue est nécessaire pour la bonne santé. Des recherches ont démontré que les rayons à haute énergie augmentent la vitalité, aident la mémoire et les fonctions cognitives et mettent de bonne humeur.

    Il y a même une thérapie lumineuse pour traiter les déprimes saisonnières – un type de dépression qui commence avec le changement de saison en automne et perdure tout l’hiver. Les sources de lumière de cette thérapie utilisent une vive lumière blanche qui contient un grand nombre de rayons bleus.

    La lumière bleue est également très importante dans la régulation du rythme circadien – le cycle naturel du corps du lever au coucher. Une exposition aux rayons bleus durant la journée aide à maintenir un rythme circadien sain. Mais trop de lumière bleue tard le soir peut perturber ce cycle, et provoquer insomnies et fatigue journalière.